Conseil municipal du 9 juillet, sous haute tension !

Ce devait être une petite séance sans polémiques, la plupart des délibérations à l’ordre du jour étaient plutôt consensuelles.

Pourtant, profitant de l’obligation d’information du Conseil municipal (informé néanmoins bien après les médias) sur la décision de la chambre régionale des comptes en date du 4 juin, le maire et ses adjoints ont orchestré un véritable tir de barrage  avec de nombreuses contre-vérités et une attaque sans précédent contre Yannick Belle.

C’est une première, pas moins de 5 élus de droite se succéderont pour lire des textes préparés à l’avance et ainsi dénigrer l’action de l’opposition et la publication sur sassenage.net du compte-rendu audio public de la séance du conseil municipal du 29 mars 2007.

Jérôme Merle parlera de logique de guerre !

Notre réponse à ces attaques a été claire: nous nous devons de tout dire aux Sassenageois notamment en publiant des documents publics. Au nom de quelle éthique et de quelle pression devrions nous acquiescer et nous taire?

Résumé de la réponse de Yannick Belle à Jérôme Merle, adjoint aux finances :

« Pour reprendre vos propos M .Merle,  les termes que vous utilisez à mon encontre reflètent parfaitement les conséquences de la décision que vous avez prise en 2007 en contractant des emprunts devenus toxiques : un manquement grave à vos responsabilités et à la confiance que vous avaient accordée les Sassenageois, une erreur fondamentale dans la gestion communale. Vous avez effectivement joué les apprentis sorciers avec l’argent des Sassenageois. Comme vous le dites, cela dépasse l’entendement.

Nous avons mis en ligne sur notre site internet un compte rendu audio de Conseil municipal public qui a été fourni par la mairie et qui est à disposition de tous les Sassenageois.

Lorsqu’on se présente comme le chantre de la transparence, il faut aller jusqu’au bout pour dire toute la vérité aux Sassenageois. C’est le sens de notre démarche : expliquer aux Sassenageois ce qu’il s’est passé en 2007 en publiant un document qui je le répète est complètement public. (Lire la suite …)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 664 717 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.