Compte-rendu du Conseil municipal du 2 février 2017

Décisions du Maire, interventions de Florence Parvy :

–       Décision N° 2016-129 concernant les tarifs pour les petites salles, il n’y a aucune information concernant les entreprises extérieure. Réponse de Monsieur le Maire : « on regardera. »

–       Décision N° 2016-133

Vous avez renouvelé pour un an la convention d’occupation précaire avec votre fille Mme Carine Patria. Votre fille occupe ce logement depuis juillet 2014, un F4 pour un loyer actuel de 413,75€ par mois (prix d’un F dans le secteur privé).

Nous avons saisi le procureur de la république en septembre 2015.

Lors du CM du 29 février 2016, vous affirmiez, je cite mot pour mot ce que vous avez dit ; » j’ai eu le procureur, j’ai eu aussi le préfet qui m’a dit qu’il ne donnait pas suite, d’ailleurs le procureur non plus… »

Ce que vous avez dit est faux, aujourd’hui il y a une enquête, un officier de gendarmerie est sur cette affaire.

Laissons la justice faire son travail, il y a un classement sans suite, un renvoi devant le tribunal correctionnel, l’avenir nous le dira.

Le 22ème  rapport sur l’état du mal logement en France a été publié le 31 janvier 2017. 4 millions de personnes sont sans abri, mal logées ou sans logement personnel. 12,1 millions de personnes sont touchées à des degrés divers par la crise du logement ; effort financier excessif, précarité énergétique etc.…

Vu ce constat, on veut qu’à Sassenage ne soient pas attribués, par le maire seul et en toute opacité, les logements communaux d’urgence, mais bénéficient à ceux qui en ont le plus besoin et non à l’entourage du maire.

Nous demandons la création d’une véritable commission pour l’attribution des logements communaux avec la présence à cette commission d’un élu de l’opposition.

Par ailleurs, lorsque l’on fait de la politique, quelque soit notre appartenance politique, à gauche comme à droite, on se doit d’être irréprochable et l’on doit gérer de façon exemplaire les biens et l’argent public.

Le contexte actuel montre bien que les français en ont assez des petits arrangements en famille, avec les amis, entre élus. Lire la suite de ce Conseil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 666 211 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.