Compte rendu du Conseil municipal du 25 janvier 2018

Lors du Conseil municipal du 25 janvier 2018, nous avions à l’ordre du jour, les points suivants:

1- débat d’orientations budgétaires de 2018.

Les points mis en avant par le 1er adjoint ont été les suivants :

  • 73% des foyers sassenageois bénéficieront à l’horizon 2020 du non paiement de la Taxe d’habitation ;
  • La métro a pris la nouvelle compétence GEMAPI, les sassenageois auront à payer 66 000€ qu’ils découvriront sur leurs avis d’imposition ;
  • L’État sur 4 ans, nous a pris 930 000€ ;
  • La courbe recettes-dépenses se croise, mais pas dans le bon sens ;
  • Budget 2018, nous aurons une réduction de 10% sur les charges générales afin de garantir l’intérêt général ;
  • Pour nous la commune est une société de services ;
  • Pour la vie associative et sportive, ce qu’il faut voir, ce sont les aides indirectes et elles se chiffrent ;
  • Nous allons percevoir du FPIC 105 000€ de plus qu’en 2016 ;
  • Nous avons plutôt une bonne nouvelle du côté du franc suisse qui se déprécie par rapport à l’euro ;
  • La conjoncture génère des contraintes, l’État se comporte comme le père Fouettard ;
  • Le développement urbain est au point mort et il y a une impérieuse nécessité d’évolution de la fiscalité ;
  • Etc…

Intervention de Michel Barrionuevo :

« Le document qui nous a été transmis pour le débat d’orientations budgétaires de 2018, est un plus complet que ceux des années précédentes, il y a même pour la première fois, une esquisse de plan pluriannuel d’investissements, tel que prévu par la loi du 7 août 2015.

L’an dernier, nous redemandions la communication d’un PPI, et les réponses reçues étaient du genre : perte de temps pour les élus et le personnel, ou bien besoin d’avoir une meilleure lisibilité.

Nous prenons acte de cette évolution !

Il aurait été bien de nous détailler le contenu du PPI dans le tableau présenté.

La trame de ce débat, c’est la feuille de route dressée par la majorité municipale. Sassenage, comme toutes les autres communes et collectivités, est impactée par les choix politiques issus des orientations contenues dans les différentes lois de finances.

En 2007 vous avez souscrit par décision du Maire les emprunts structurés. Ils ont été renégociés également par décision du Maire en 2010. A aucun moment,  les différentes positions exprimées par les élus de l’opposition sur ces contrats avec Dexia n’ont été écoutées. Suite dans la page dédiée …