Les élus du groupe Agir pour Sassenage ont voté contre la suppression du transport scolaire

Le 17 juillet 2018, nous avons adressé le communiqué ci-dessous à la Presse :

« Le 10 août 2017, le maire signait une nouvelle convention pour 10 ans avec le SMTC pour maintenir ce service public.
10 mois après, il est décidé soudainement de mettre un terme à cette convention. Que vaut donc cet engagement de 10 ans auprès des parents d’élèves et du SMTC ?
En outre, une dénonciation de la convention au mois de juin ne permet pas au SMTC de mettre en place une solution alternative pour la rentrée alors que des discussions préalables auraient permis de trouver une solution dès cette rentrée.
L’intérêt des parents et des élèves a été oublié, seul l’intérêt financier a été pris en compte par la commune. Les économies générées par la suppression des activités périscolaires (TAP) auraient pu être réaffectées au transport scolaire.
Enfin, la municipalité confond régulièrement information, consultation et concertation. Si sur ce dossier, elle a effectivement informé les parents d’élèves, aucune concertation n’a eu lieu. La seule proposition faite aux parents a consisté à leur faire assumer le coût réel de ce service. Brandir le coût d’un service public pour essayer de monter ceux qui en bénéficient contre ceux qui n’en bénéficient pas est un procédé regrettable.
Va t’on bientôt demander aux parents de payer le cout réel de la scolarisation de leur enfant ou de leur inscription à l’école de musique ?
La commune n’est pas un prestataire. S’engager sur cette voie, c’est nier l’essence même du service public auquel les Sassenageois comme les Français sont profondément attachés.
Cette décision purement financière comme les autres mesures de restriction prises lors du budget 2018 (baisse des subventions, hausse des impôts..) confirment l’impact et les dégâts causés par les emprunts toxiques contractés en 2007. Et les Sassenageois paient hélas l’addition. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.