Des associations en danger !

 

Une réunion animée par le Maire, Messieurs Batfroi et Molinaro et à laquelle été invités les présidents et présidentes des associations sportives et culturelles s’est tenue le 11 avril. Les élus d’opposition n’étaient pas invités mais Véronique Ferrazzi et Chantal Duranton y ont assisté.

Nous y avons appris quelques informations intéressantes. La première est que la vente du chalet de Méaudre va servir à financer les travaux d’aménagement du Centre St-Exupéry. Le Maire a déclaré que tous les aménagements prévus pour la salle festive qui a été abandonnée seraient reportés en intégralité sur St-Exupéry. Les travaux devraient durer une année à compter du mois de septembre 2011. Ces aménagements, dont les plans ont été présentés aux présidents d’associations, mais pas aux élus, comporteront, entre autre, une salle de 120 m² dédiée à la musique. Le coût en serait de 1,5 M€ dont, à peu près 10 % de subventions. Certains cours actuels de l’école de musique y seront aussi reportés. Il n’y aura plus aucune répétition au Théâtre en Rond.

Ensuite nous avons appris que le Maire avait demandé au SIRD de prévoir le même sol dur au gymnase Fleming que celui qui a été installé pour le gymnase des Pies. Veut-il aussi transformer le gymnase des Pies en salle des fêtes ? Depuis nous nous sommes renseignés auprès du SIRD et, en fait le maire sait très bien que cela ne sera pas possible car la demande avait déjà était faite pour accueillir les personnes en fauteuils roulants et le surcoût est trop important pour le budget prévu.

Ensuite a été abordé l’attribution des subventions.

En ce qui concerne leur versement prévu à la fin du mois d’avril qui pose problème à certaines associations pour leur fonctionnement, il est possible d’obtenir une avance sur subvention qui peut représenter le tiers du montant total.

Il y a eu des réponses surprenantes. En effet, une association ayant une subvention exceptionnelle tous les ans pour assurer un chronométrage se voit, sans en être avertie, amputée de la moitié de cette somme. La réponse est : il fallait venir nous en parler. Attitude quand même étrange. Le contraire n’aurait-il pas été logique plutôt que de mettre une association en difficulté ?

Ceci nous amène à relater la réunion du 1er avril avec le club de foot à laquelle nous n’étions, là non plus pas invités, mais à laquelle nous avons aussi assisté. Etaient présents aussi Messieurs Batfroi, Molinaro et Ravetto.

Une cinquantaine de membres de l’association étaient aussi présents.

Le Président et le vice-président ont expliqué la genèse de la situation avec des promesses non tenues sur le montant de la subvention et la manière dont ils avaient été reçus et surtout jetés par le Maire.

La salle a interpellé les 3 élus en leur demandant de répondre.

C’est M. Batfroi qui est intervenu en grand sauveur et en déclarant qu’il fallait refaire une réunion à laquelle il voulait participer car à cette réunion « ils s’étaient pris les pieds dans le tapis ».

La salle a demandé à M. Molinaro de s’expliquer.

Il a bredouillé une réponse en traitant le président de menteur. Là, explosion littérale de la salle. Les autres membres du bureau qui étaient présents à l’entretien avec M. Coigné ont confirmé les dires du Président. Là-dessus, M. Molinaro a perdu son sang-froid et a quitté la salle.

M. Batfroi est ré intervenu en grand modérateur et en ventant les mérites du sport.

Pour être précis, le Bureau avait eu promesse du maintien de la subvention à la même hauteur que 2010, plus une subvention supplémentaire pour assurer un renforcement du fonctionnement par l’embauche d’une secrétaire et de 2 éducateurs diplômés pour pouvoir créer une « Classe à Horaires Aménagé » pour les élèves du collège Fleming.

Non seulement la subvention supplémentaire ne sera pas versée mais la subvention initiale est minorée de 18 %. Donc, non seulement le projet avec le Collège ne pourra pas avoir lieu car ce refus entraîne la perte d’autres subventions importantes de Jeunesse et Sports, du District de Foot et du Conseil Général mais aussi certaines activités ne pourront plus se tenir d’où la baisse des effectifs. Et l’adjoint aux sports se sert de cette situation pour justifier la baisse de la subvention. C’est une situation irréelle ! Il se sert aussi de la baisse de catégorie du club ce qui, de fait, n’entraîne de baisse des dépenses pour le club.

Est-ce qu’il y a un objectif délibéré de « tuer » les associations ? car rappelons-nous les attaques en règle contre Corps et Graphie, le Comité de Jumelage, Caméra Aventure……….. Par contre, la majorité reste droite dans ses bottes en ce qui concerne le financement des Bruleurs de Loups (20 000 €)

Une réflexion au sujet de « Des associations en danger ! »

  1. Bien qu’association Sassenageoise nous n’avons pas été invitée à cette réunion. Messieurs Molinaro, Batfroi et Coigné interviennent dans le fonctionnement de centre Saint Exupéry au mépris de la loi. Devant ce fait nous avons porté plainte au tribunal administratif pour obtenir une décision nous permettant d’avoir un accés gratuit aux équipements municipaux, monsieur Batfroi nous ayant proposé de payer la location de salles pour faire nos réunions en compléte illégalité. je peux vous faire passer le dossier si cela vous inréresse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 615 675 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.