Les hommages d’élus de notre groupe suite au décès d’Anne-Marie Astier

annemarieastierC’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris ce jour la disparition d’Anne-Marie Astier des suites d’une longue maladie. Créatrice et directrice de l’école de danse « Corps et graphie » depuis 1989, Anne-Marie a su transmettre sa passion de la danse à des centaines de Sassenageois. Je garderai à jamais en mémoire l’image d’une battante, d’une combattante, d’une femme de projet et d’action, pleine d’énergie. Malgré sa maladie et les obstacles, elle gardait toujours ce qu’elle appelait sa « positive attitude ». Elle va terriblement manquer à Sassenage, à la danse, à ses proches et amis.

Yannick Belle

Je viens d’apprendre le décès de Anne-Marie Astier, directrice de l’école de danse « Corps et Graphie ». Anne-Marie a combattu avec courage, pendant de nombreuses années sa maladie mais le cancer a été plus fort.

La qualité du travail qu’elle a fait pour cette association était remarquable, son investissement colossale.
Corps et Graphie est l’une des meilleurs écoles de danse de l’agglomération, grâce à Anne-Marie et à son équipe.

Cette association était tout pour elle, elle disait que c’était son « bébé ». Elle était rigoureuse, exigeante mais le résultat était là, de la qualité sans oublier le plaisir des danseurs.

Nombreuses sont les petites danseuses sassenageoises (et quelques danseurs) qui auront été marquées par le passage dans cette école et ne pourront oublier ces moments, la qualité des galas de danse, le professionnalisme des enseignants. Moi même, en tant que parent, ces galas de danse font partie des bons souvenirs de l’enfance de mes filles…

Je pense à elle

Florence Parvy

Je suis bouleversé par cette nouvelle ! Le 3 octobre dernier, Anne-Marie Astier m’écrivait : « Bonjour mon très cher Michel

Il y a longtemps que je n’ai pas donné signe de vie et je m’en excuse ..

j’espère que tu vas bien toi et ta compagne …

Pour info …nous avons rencontrer les élus pour notre baisse de subvention …normalement elle ne devrait pas bouger en 2016.. c’est ce que nous avons obtenu… à voir si cet engagement sera respecté..
Par ailleurs je t’ informe que mon état de santé s’est hélas dégradé, j’ai des métastases sur la moelle épinière ..j’ai perdu l’usage du pied gauche ..et par conséquent je ne peux plus conduire.. Comme d’habitude je vais continuer à me battre positif attitude…mais c’est un autre combat cette fois à un autre niveau..

je t’embrasse très fort mon très cher Michel

Anne Marie ASTIER »

Je n’ai pas su trouver les mots pour l’aider et lui donner plus de force dans ce combat : cette situation m’a replongé l’année où Anne-Marie est venue animer l’école de danse, en 1989. A ce moment là je donnais ma moelle,pour tenter de sauver ma sœur d’une leucémie,  et cela n’a pas suffit pour assurer sa guérison.

Anne-Marie, artiste chorégraphique dans plusieurs disciplines, avait la danse dans le sang. Elle avait un tempérament de battante. Lorsque le Maire de Sassenage décida de s’attaquer à ses passions, elle viendra me demander de soutenir dans un premier temps, les rencontres sassenageoises de la danse, d’où mon intervention lors du Conseil municipal du 13 décembre 2004. Et puis ce tableau montrant le prétexte utilisé contre l’association publié sur le premier site des élus communistes de Sassenage.

Après les Rencontres sassenageoises de la danse, le Maire tente de discréditer Corps et Graphie, pour le Sassenage en Pages de l’été 2006, notre billet aura pour titre : Veut-on tuer Corps et Graphie ?

Lors du Conseil municipal du 26 février 2007, ce combat commun avec la Directrice de Corps et Graphie finira par être payant, voici mon intervention.

L’engagement d’Anne-Marie et des membres des associations aura permis de pérenniser la danse, avec la poursuite des festivals de Hip Hop, grâce aux Rencontres de la danse en Isère, le rayonnement de Corps et Graphie.

Ces deux associations sont en deuil et j’adresse à toutes familles adhérentes et actrices des événements, toutes mes condoléances.

A son compagnon, en plus de mes condoléances sincères, je veux redire combien Anne-Marie était exceptionnelle, au fil de ces 27 ans, elle a su transmettre des passions pour cet art de la chorégraphie et de l’expression corporelle à des milliers de jeunes, merci à vous pour ce soutien.

Michel Barrionuevo

 

Consultation Transports, position du groupe Agir pour Sassenage

Voici la copie de la lettre adressée à M. le Maire:

Monsieur le Maire,

Nous vous informons que le groupe des élus « Agir pour Sassenage » a décidé de ne pas participer à l’organisation matérielle de la consultation relative aux transports sur la commune.Nous ne pouvons valider cette consultation qui n’offre aucune garantie de confidentialité et où n’importe quelle personne peut donner son avis, même à plusieurs reprises. Vous affirmez d’une part que vous allez contrôler les votants à partir des listes électorales et d’autre part que le vote est anonyme… Il est vraiment regrettable que sur un sujet aussi sérieux vous mettiez en place une organisation qui offre aussi peu de garanties et qui rendra son résultat invérifiable donc contestable.

Par ailleurs, à aucun moment vous n’avez permis à notre groupe d’exprimer sa position, conformément à la loi du 27/02/2002, dans le dossier de consultation publié dans le Sassenage en pages du mois de juin. Dossier qui d’ailleurs manque sérieusement d’impartialité et de densité. Et vous savez pertinemment que nous ne pouvions pas nous exprimer à ce sujet dans la tribune d’expression politique du mois de juin puisque les modalités de cette consultation n’étaient pas connues par notre groupe au moment de la date limite d’envoi de notre article.

Bien à vous,

Florence Parvy
Présidente du groupe « Agir pour Sassenage »

Nous sommes Tous CHARLIE

tous-charliePour le groupe des élus  » Agir pour Sassenage »

Il n’y a pas de mot pour nommer l’horrible attentat perpétré hier au cœur de Paris pour éliminer de sang-froid, un à un, ceux qui n’avaient que leur plume pour se défendre.

Des familles sont endeuillées à jamais. Nous les assurons de notre compassion, de notre solidarité. Au-delà de la mort, c’est un attentat contre la création, l’intelligence et le droit de penser qui a été commis. Contre la liberté et la démocratie comme aux heures les plus sombres et les plus tragiques de notre histoire. Nous nous associons pleinement à la déclaration du Président de la République.

Charlie

Dessin Florence Parvy

« Charlie Hebdo Le chef de l’État a annoncé une journée de deuil national jeudi 8 janvier.

 « Aujourd’hui la France a été attaquée en son cœur, à Paris, dans les locaux même d’un journal. » François Hollande a tenu, mercredi 7 janvier, à s’associer à la douleur des proches des victimes de l’attentat de Charlie Hebdo. Et à garantir que la réponse de la France serait à la mesure de la violence de l’attaque.

« Des dessinateurs de grands talent, des chroniqueurs courageux sont morts. (…) Ils ont marqué par leur liberté, par leur insolence et par leur indépendance des générations de Français. »

 « Ce message de la liberté » qui était le leur, « nous continuerons à le défendre en leur nom », a promis le chef de l’État.

Les assassins « ont également tué deux policiers, a-t-il rappelé, chargés de protéger Charlie Hebdo, ce journal menacé depuis des années par l’obscurantisme. » Toutes ces personnes sont mortes « pour leur idée de la France »

Il a ensuite adressé ses condoléances « aux familles, aux blessés, aux proches, à tous ceux qui sont meurtris par ce lâche assassinat »

 « Ce sont nos héros »

 « Ce sont nos héros », a résumé François Hollande à propos des victimes, journalistes et policiers, avant d’annoncer une journée de deuil national jeudi 8 janvier. « Les drapeaux seront en berne pendant trois jours. Un moment de recueillement aura lieu à 12 heures dans tous les services publics, et j’invite tous les citoyens à s’y associer. »

 « La République c’est la liberté d’expression, c’est la culture, c’est le pluralisme (…) c’est l’idéal de justice et de paix que la France porte partout sur la scène internationale », a martelé le président, qui en a profité pour saluer l’action des militaires français à l’étranger. « Ce message de paix nous le portons aussi à travers nos soldats qui combattent le terrorisme à l’étranger. »

« Nous devons répondre à la hauteur du crime qui nous frappe, a-t-il déclaré. D’abord, en recherchant les auteurs du crime et en faisant en sorte qu’ils puissent être arrêtés, puis jugés et punis très sévèrement. » Le président a promis que « tout sera fait pour les appréhender. »

François Hollande s’est également exprimé sur le plan Vigipirate porté au niveau « alerte attentat ». « Nous devons protéger tous les lieux publics. Des forces de sécurité vont être déployées partout où il peut y avoir le début d’une menace », a-t-il garanti.

Les révélations de l’audio du Conseil municipal du 3 juillet 2014

Le conseil municipal du 3 juillet 2014, avait comme premier point à l’ordre du jour, le Règlement intérieur qui régit le fonctionnement du Conseil municipal pour toute la durée du mandat.

Nous avions proposé divers amendements qui s’appuyaient sur les textes et jurisprudences en cours.

Devant le refus d’appliquer la loi, nous nous sommes trouvés dans l’obligation de quitter la séance du Conseil municipal et avons annoncé que nous allions nous tourner vers les Tribunaux pour faire respecter les lois à Sassenage. Nous nous sommes procurés l’enregistrement audio de cette séance, les sassenageois ont droit à la vérité !

pdfA partir de la 9ème délibération, le Maire indique qu’effectivement, le nombre de questions ne peut être limité à 3 par groupe, mais 3 par Conseiller municipal, il affirme que lors du précédent mandat, l’opposition n’avait trouvé rien à redire sur cette limitation. FAUX, en pièce ci-contre le précédent Règlement intérieur.

Voici la partie audio du débat, or de notre présence:

Ensuite, voici le débat de la délibération N°18, votée à l’unanimité sur la modification des quotients familiaux:

Dans la délibération N° 19 concernant les Rythmes scolaires, nous apprenons la suppression des études surveillées:

Enfin la 20ème délibération, traite du paiement des transports scolaires, le Maire évoquant son enfance indique que matin, midi et soir, il faisait 2Km à pied pour se rendre à l’école, dans le débat, il finit par annoncer une possibilité de gratuité pour le 3ème enfant, mais reporte cette décision à un prochain Conseil municipal :

Lettre ouverte des élus du groupe « Agir pour Sassenage » au Maire sur la hausse des tarifs

Mercredi 10, jeudi 11 et vendredi 12 septembre 2014, les élus du groupe Agir pour Sassenage ont diffusé la lettre ouverte ci-dessous aux parents d’élèves des groupes scolaires, Hameau du Château, Rivoire de la Dame, Vercors et les Pies.

Monsieur le Maire,

Votre majorité et vous-même avez décidé d’augmenter sensiblement les tarifs des prestations proposées aux élèves Sassenageois et ce dès cette rentrée scolaire (+ 20 à 40 %).

Ainsi, la hausse des tarifs de la cantine, de la médiathèque, de la garderie, la fin de la gratuité du transport scolaire sont autant de pertes de pouvoir d’achat pour l’ensemble des familles Sassenageoises, et sont dramatiques pour les plus modestes d’entre elles.

A l’heure où la crise économique et sociale sévit encore, ces mesures, qui portent atteinte à la valeur même de ce que doit être un service public, nous semblent être extrêmement préjudiciables à la réussite éducative des élèves et les fortes inquiétudes des parents renforcent notre sentiment.

Aussi, nous vous saurions gré de bien vouloir étudier les pistes alternatives à une telle décision. Même dans un budget contraint en raison des emprunts toxiques et marqué par la baisse des financements de l’Etat, d’autres choix restent possibles comme le démontrent les augmentations très modérées dans les autres communes de l’agglomération. Que ce soient nos impôts locaux mais également les tarifs pratiqués à Sassenage pour le péri-scolaire, nous sommes les plus chers de l’agglomération (comparaison faite avec les communes de la Métro ayant approximativement le même nombre d’habitants) !

Par ailleurs, comme demandé par de nombreux parents d’élèves, nous vous saurions gré de bien vouloir organiser rapidement une réunion publique en présence de l’ensemble du conseil municipal afin de débattre de cette politique tarifaire.

Nous espérons une réponse rapide de votre part sur ce sujet sensible et déterminant pour l’avenir de nos enfants.

Je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur le Maire, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Florence Parvy

Présidente du groupe Agir pour Sassenage

Notre soutien aux familles sassenageoises

ecole 002Les parents d’élèves du groupe scolaire de Rivoire de la Dame ont décidé d’organiser un pique-nique avec les enfants, ce mardi 2 septembre 2014, pour protester contre les hausses vertigineuses mises en place durant l’été par le maire et sa majorité municipale.

Michel Barrionuevo, Yannick Belle, Pierre-Manuel Chauvet, Véronique Ferrazzi et Florence Parvy, Présidente du groupe ont tenu par leurs présences à assurer le soutien du groupe « Agir pour Sassenage » aux familles sassenageoises.

Le tract d’appel est ainsi rédigé:ecole 004

Rentrée 2014-2015

HAUSSE SCANDALEUSE (de 20% à 50%) DE TOUS LES TARIFS CONCERNANT NOS ENFANTS SANS AUCUNE INFORMATION PRÉALABLE

  • Cantine
  • Garderie
  • Transport
  • Activités (Saint Saint-Exupéry, École de Musique …)
  • Piscine
  • Médiathèque
  • Ski
  • Centre de Loisirs
  • Multisports…etc.

LES FAMILLES SONT PRISES EN OTAGE ET NE PEUVENT PLUS ASSUMER

MOBILISONS-NOUS !!!!!!

Signer la pétition sur : changer.org/Sassenage

Ce 16 juin 2014, un hommage aurait du être rendu à Louis Reverdy, maire de Sassenage

reverdyIl y a 70 ans, le 16 juin 1944, la Gestapo et la milice arrêtaient Louis Reverdy (1883-1944). Maire depuis 1936, fervent patriote et homme de conviction, il se mit au service de la Résistance en menant des actions clandestines (cache de résistants, ravitaillement des maquis, fabrication de faux papiers…).

Son café, situé sur la place du village, était un lieu de rendez-vous pour qui voulait rejoindre le maquis. Epuisé par 8 jours de séances de tortures, il mourut le 2 juillet 1944 dans le train de la mort qui le menait au camp de Dachau.
Son arrestation faisait suite aux combats de St Nizier des 13 et 15 juin 1944 où 5 jeunes maquisards sassenageois perdirent la vie. Quelques semaines plus tard les allemands occupèrent la commune et menèrent une rafle.

Depuis 1945, la place du village porte le nom de Louis Reverdy, en hommage à son courage et à son dévouement pour Sassenage.

Nous regrettons vivement qu’en ce jour notre commune n’ait pas rendu hommage à notre ancien maire. Nous pensons à lui.