LOTO de Noël, samedi 17 décembre 2022, 20H Salle Edmond Vigne FONTAINE (38)

Image

En 2022, à une semaine de Noël
Le Loto organisé par la Section PCF Fontaine rive gauche du Drac

devient celui de Noël
Il aura lieu le Samedi 17 décembre 2022 à 20H00

Salle Edmond Vigne
23 rue des Alpes
38600 Fontaine

L’ouverture des portes dès 19H permettra d’acquérir ses cartons de jeu, de se restaurer.

  • sandwichs (jambon, poulet, saucisson, fromage)
  • Hot-Dogs
  • crêpes salées (jambon de porc ou de poulet, emmental)
  • Crêpes sucrées (sucre ou confitures)

Buvette :

Eau minérale,  Perrier,
Bière, Cidre
Orangina, Ice Tea
Coca-Cola
Vin rouge, blanc
Café, thé, tisane
LOTS PRINCIPAUX mis en jeu :

  • Télévision écran plat 40″ LED FULL HD
  • Trottinette électrique SURPASS Pro 2 Black
  • Tablette tactile 10.1 Pouces – Android 10.0
  • Jambon sec avec os Nature
  • Ours peluche 100 cm
  • Filets garnis
    et de très nombreux autres lots de valeur
    Au total : 12 quines et 10 cartons pleins

PRIX DES CARTONS :

1 carton = 3 €
4 cartons = 10 €
7 cartons = 16 €
10 cartons = 20 €

SI VOUS VENEZ EN TRAM, prendre ligne A arrêt Charles Michels, remonter l’Avenue Ambroise Croizat , tourner à gauche rue Charles Michels et de nouveau à gauche rue des Alpes (environ 450m, 5 minutes de marche à pied).

La France des Jours Heureux « Roussel Avec Vous Sans Tabou » 24 octobre 2022 Nivolas-Vermelle

Image

Dans le cadre de son nouveau Tour de France des régions, Fabien Roussel, Secrétaire national du Parti communiste Français était présent dans le Nord-Isère.
Après avoir rencontré les travailleurs de Photowatt à Bourgoin, une rencontre publique sans Tabou où chacun avait la parole s’est tenue à la salle des Fêtes de Nivolas-Vermelle.
Parmi les multiples interventions de la soirée, nous avons eu : énergie, transports, santé, hôpital, déserts médicaux, formation professionnelle, pouvoir d’achat, école, migrants, Europe, Lyon-Turin, voiture thermique, Europe, etc… Sans Tabou, Fabien Roussel a fait part, sans langue de bois de l’opinion des communistes !
Désolé, j’ai manqué d’un peu de temps pour le cadrage du son et de la vidéo selon l’une des deux caméras utilisée et parfois, il y a quelques petits décalages !
Voici cette vidéo que nous avons réalisée !

Une nouvelle page TWEETS

Image

Ma page Twitter a été piratée au début de l’année 2022, après plusieurs mois, j’ai enfin pu la retrouver !

Une application liée à mon compte twitter était disponible sur mon blog eluspcfsassenage, j’ai du la supprimer.

Dans le cadre de mon expression, le site Sassenage.net se substituera à mon blog, d’où la création, ce jour d’une page TWEETS.

 

Odile Belvèze s’en est allée

Image

Après André, son époux, militant syndical à Pomagalski décédé le 29 août 2009 à la suite d’un cancer, c’est au tour d’Odile de partir avec le mal qui l’aura rongé durant ces dernières années.

André et Odile étaient des amis rencontrés dans un premier temps, lui dans son entreprise où il était le délégué syndical de la CGT, tandis que j’occupais la fonction de Secrétaire du syndicat des métaux de Grenoble Nord au début des années 1970, Odile venait d’Échirolles et aimait me citer Georges Kioulou.

Nous nous sommes retrouvés comme voisins dans les immeubles au Floréal à Sassenage en 1974 et tous deux étaient devenus des lecteurs assidus de l’Humanité dimanche.

Nos routes, se sont un peu séparées à la fin des années 1980, lorsque la section du Parti socialiste a fait le choix de constituer une liste excluant les communistes et que face à cette situation, en deux semaines, j’ai construit une liste d’union avec celles et ceux qui refusaient la division.

Lors des municipales de 1995, Odile comme moi figurait dans la liste conduite par Alain Chaplais et c’est ensemble que nous avons gagné.

En 2001, nous partions avec le même objectif, celui de continuer l’aventure du progrès social sur Sassenage, mais au second tour, la fusion, des listes de M. Coigné et M. Bernard, s’est soldée par la victoire de cette liste commune.

Nous nous sommes retrouvés dans l’opposition.

Très régulièrement, nous avons tenu avec Odile le bureau de vote de la salle Jacques Prévert de Sassenage en qualité d’assesseurs, elle pour le Parti socialiste, moi pour le Parti communiste français.

Ces dernières années, elle ne partageait plus les orientations politiques, notamment après la période de François Hollande et de ce fait, elle venait voter en me disant qu’elle se sentait plus proche des communistes.

Dans ces moments douloureux je pense à ses enfants, Bruno qui s’est exilé en Alsace, Nathalie qui aura été sur une liste commune de la gauche à Sassenage, à Cédric et je veux les assurer de toute ma sympathie.

Je ne pourrai, ce samedi être à leurs côtés pour honorer leur maman, mais je tenais à réagir à ce décès qui m’affecte, j’espère que la ville de Sassenage s’associera à ce deuil vis-à-vis d’une élue conseillère municipale durant 13 ans et s’est impliquée dans la vie de son quartier.

Odile repose en Paix !

Comme moi, le 10 avril, votez Fabien Roussel

Image

Depuis le choix acté à 82,36% des suffrages exprimés de la candidature de Fabien Roussel au cours de la consultation des communistes entre le 7 et le 9 mai 2021, comme beaucoup de militantes et militants, je me suis lancé dans la bataille.

Le premier axe était la défense de l’emploi, l’écriture du programme qui allait devenir celui de la France des Jours Heureux, en hommage au monde de la Résistance qui a écrit la première version avec notamment, la création de la Sécurité Sociale, les nationalisations, dans un pays détruit par la guerre.

Aujourd’hui, nous ne sommes plus dans les mêmes conditions et le peuple de France devrait pouvoir profiter des richesses créées, accaparées par seulement les plus fortunés.

La grande différence entre les deux époques, c’est l’affaiblissement du Parti communiste français. Lorsqu’il était la principale force politique du pays, le peuple par ses luttes et ses votes a obtenu de grandes conquêtes sociales, comme le vote des femmes, les congés payés, la Sécu, etc…

Ce dont nous avons besoin, ce n’est pas simplement de boucler les fins de mois avec des primes et virements énergie….

Fabien Roussel est bien le candidat du pouvoir d’achat avec un SMIC porté immédiatement à 1923€ Brut, ce qui équivaut à un net de 1500€ net (avec des cotisations utiles à la Sécu, l’emploi), un minimum de pension de retraite à 1200€, l’augmentation de 30% du point d’indice, l’égalité salariale Homme-Femme sur 1 an, pas à la Saint Glinglin…

Fabien Roussel est bien le candidat qui n’oppose pas la lutte des classes avec la fonte des glaces, en prévoyant de porter à 6% du PIB l’action pour la Planète. Son leitmotiv est : « quand la Planète brule, il ne faut pas vouloir éteindre l’incendie avec de petits seaux, il faut se donner les moyens ! »

Fabien Roussel est le seul candidat qui s’attaque à la fraude fiscale, se prononce pour le rétablissement et le triplement de l’ISF (impôt de solidarité sur la fortune), et propose pour aider les TPE, PME, artisans et commerçants, un prêt bancaire en taux négatif…

Fabien Roussel est le candidat qui propose de faire l’école à l’école, pour que chaque enfant soit sur le même pied d’égalité…

Nous voulons vivre dignement, cotiser à la Sécurité Sociale pour faire reculer la maladie, se soigner, disposer de pensions de retraite dès 60 ans, etc…

L’affaire McKinsey, le cabinet conseil du Président de la République et du gouvernement, n’aurait jamais éclaté sans la demande d’une commission d’enquête par les sénatrices et sénateurs du groupe communiste, républicain et citoyen et de sa Présidente Éliane Assassi. C’est dire l’utilité de disposer d’élu·e·s communistes.

Un déchainement orchestré par les forces de l’argent, pour détourner du vote Fabien Roussel a été mis en place sur l’idée du vote utile. Hier soir encore, à la salle Edmond Vigne de Fontaine d’Edouard Philippe, ancien Premier Ministre à Olivier Vérand, Ministre de la Santé d’Emmanuel Macron sont allés de leurs couplets qui se voulaient être l’écho du journaliste Jean-Michel Apathie déclamant : « Il va faire beaucoup de voix. C’est même lui qui va empêcher un autre candidat de faire un bon score »

Dimanche 10 avril, je serai assesseur dans un bureau de vote de ma commune et je vais voter pour l’espoir.

De mars 1977 à juin 2020, j’ai été un élu communiste (conseiller municipal, rapporteur ou adjoint au Maire) sur la commune de Sassenage.

Fabien Roussel dérange, il veut reconstruire la France par la base, il est le vote du porte-monnaie, de la bonne paie, le peuple a raison de lui faire confiance !

Le Nom, qui est inscrit sur le bulletin représente le meilleur vote efficace, celui de FABIEN ROUSSEL, il donnera de la force pour cette échéance, mais aussi pour demain. Ce sera le commencement d’actions et de luttes pour mettre en avant la France des Jours Heureux, la France du bonheur partagé.

Michel BARRIONUEVO

Programme de Fabien Roussel

Michel Barrionuevo : mon action pour des jours heureux et le vote Fabien Roussel

Image

Il y a longtemps, très longtemps que je n’avais pas entendu cette maxime : » il y a un candidat qui est comme toi et du coup, j’ai envie de voter Fabien Roussel « . 

Chez les communistes, nous sommes nombreux à être considérés par nos pairs, comme l’exception !

Pourtant, au fil des ans, je me rends compte que l’essentiel des communistes de France sont comme moi !

Nous ne nous battons pas pour notre pré carré, pour des idéaux fabriqués par d’autres, mais pour l’intérêt des femmes et des hommes, en étant proches du quotidien.

Notre quotidien, ce n’est pas les fins de mois faciles, mais l’affrontement perpétuel pour boucler chacun des jours.

Durant plus de 43 ans de mandat d’élu de Sassenage, c’est en m’appuyant sur la vie des femmes et des hommes autour de moi que j’ai construit des réponses dans ma ville. Jamais, je n’ai voulu être un élu à part, mais l’élu de cette masse qui n’a pas d’autre prérogative que celle d’exprimer des souffrances.

43 ans, c’est une vie entière de labeur avec l’objectif d’être le porte-voix des aspirations légitimes de celles et de ceux qui bien souvent se taisent !

Certaines et certains ont dit de moi que j’étais adulé par la droite. En aucun cas, je n’ai fait de compromissions. Tous les dossiers, je les ai examinés minutieusement et à chaque fois, j’ai exprimé mon opinion avec cette règle d’or : servir mon peuple !

Chez Fabien Roussel, je trouve les mêmes expressions et ses 180 propositions pour la France des jours heureux s’inscrivent pleinement dans cette même démarche qui m’aura été constante depuis 1977.

Je ne vous demande pas de voter et de mener campagne pour Fabien Roussel par discipline communiste, mais parce que Fabien Roussel est un homme du peuple.

Comme je l’ai toujours fait, sa construction philosophique ne part pas de schémas imaginés, mais du réel quotidien et des réponses à y apporter.

Accroitre le pouvoir d’achat des salarié·e·s et des retraité·e·s, c’est permettre de disposer d’argent supplémentaire pour les familles, qui sera investi dans notre pays avec la nécessité de nous réapproprier les fabrications délocalisées et par la même occasion réduire la masse des demandeurs d’emplois.

Dire oui aux énergies renouvelables non polluantes exige d’augmenter la production nucléaire civile d’électricité, avec un pôle public de l’énergie. Par contre, sans équivoque il faut dire non à la course à l’armement nucléaire militaire, synonyme de guerres et de conflits.

Redonner des moyens à toutes les collectivités, la suppression de la Taxe d’habitation n’a été qu’un leurre qui a privé les communes de moyens essentiels.

Créer 500 000 emplois dans la fonction publique, c’est une ambition forte !

Fréquemment, des économistes du capital prétendent que cela n’est pas faisable. A Marseille Fabien Roussel a cité les 137 milliards d’euros de profits, en rajoutant que la France était championne du monde pour les versements de dividendes aux actionnaires. En 2021, c’est 69,4 milliards d’euros que les entreprises du CAC40 ont versé, à titre d’exemple le budget du Ministère des solidarités et de la sante, c’est 15,9 milliards d’euros !

Changer la société, ce n’est pas s’inscrire dans la routine actuelle de l’accroissement des profits et des détournements d’argent dans les paradis fiscaux.

Nous voulons rompre avec cette logique. L’accroissement du pouvoir d’achat, la réduction des horaires, la retraite à 60 ans calculée sur les 10 meilleures années après 37,5 années de cotisations, c’est rétablir l’équilibre des comptes sociaux.

Les 180 propositions portées par Fabien Roussel parlent à la France qui veut aller de l’avant, la France des jours heureux.

Dans l’atmosphère de cette élection présidentielle 2022, la finance et les médias qu’elle détient ont choisi la réélection d’Emmanuel Macron qui l’a servie de façon zélée. Ils ont bâti les rivaux venant de l’extrême droite, Marine Le Pen et Éric Zemmour, pour l’emporter plus facilement et à défaut Valérie Pécresse de la droite soutenue par Christian Coigné, dont le mérite principal aura été de faire de Sassenage, la ville qui débourse le plus d’intérêts à la suite d’un emprunt contracté sur la parité Euros/Franc suisse, toxique jusqu’en 2032.

Du côté de la gauche et de l’écologie, en fait aux vues des propositions pour la France, selon moi, il n’existe qu’une seule candidature véritablement fiable celle de Fabien Roussel.

Lors des élections départementales de 2015, avec Muriel Chaffard ma colistière, nous avons été les seuls parmi les forces de gauche et l’écologie à progresser sur le canton Fontaine-Vercors. Ce choix qui a été le vôtre, il y a presque 7 ans, je vous appelle à le confirmer, à l’amplifier le 10 avril prochain. L’un des très grands patrons disait que la politique ne pouvait pas être la même selon le poids de l’influence communiste en France.

Le 10 avril prochain, chacune des voix pour la France des jours heureux comptera. Les suffrages exprimés pour Fabien Roussel seront le ciment d’une politique novatrice des années futures.