Sassenage privée du site préhistorique de la Grande Rivoire

Dans notre ville, à la grande Rivoire nous avons un patrimoine exceptionnel. Combien de familles tentent de découvrir des parcelles d’histoire de l’évolution des hommes, visitent des sites archéologiques. Pourtant, sans aller bien loin, à notre porte se dresse un site découvert en 1986 par un pompier archéologue et dont les couches sont un millefeuille sédimentaire.
Du mésolithique à l’âge de fer, en passant par le néolitique, nous avons à la veille des journées du patrimoine 100 siècles d’histoire.
Ce chantier de fouilles démarré à l’époque de l’équipe de gauche d’Alain Chaplais, ne doit sa poursuite qu’aux subventions du Conseil général et du Ministère de la Culture. Lors de l’élection de M. Coigné en 2001, toutes les aides de la commune se sont interrompues.
Après une visite de la commission culturelle du Conseil général, les archéologues Pierre-Yves et Guy ont tenu à inviter, Yannick Belle, successeur d’Alain Chaplais au Conseil général
Yannick Belle, accompagné de Chantal Duranton, Michel Barrionuevo et André Prochasson ont accompli cette première visite, comme un signal fort au développement de la culture.
Des chasseurs cueilleurs à l’agriculteur éleveur, les fouilles nous montrent les évolutions, les influences venues du sud de la France ou de l’Italie.
C’est à partir d’une découverte de Sassenage qu’il est possible d’affirmer que les hommes ont su domestiquer l’ours!
Chaque année, de juillet à septembre, les chantiers de fouilles reprennent, une dizaine d’années sont encore nécessaires pour aller au bout du site. Ne gâchons pas ces années à venir, soyons exigeant vis à vis de la municipalité.

Conseil municipal de Sassenage du 15 septembre 2008

Antenne-relais Parc Sasso Marconi
Nous nous félicitons de l’introduction de cette nouvelle délibération. Nous saluons l’action des riverains qui a permis ce résultat.
Beaucoup de temps a été perdu! Peut-être que notre voix n’aura pas été assez convaincante, toujours est-il que nous ne ferons pas la fine bouche, ce qui compte c’est que la volonté des habitants prédomine.

Appuyons-nous également sur la fameuse proposition de loi du 13 juillet 2005 initiée par 8 député-e-s appartenant aux différents groupes de l’Assemblée  Nationale que nous avions cité, lors du Conseil municipal du 28 juin 2007. Parmi ces 8 députés, il y a Nathalie Kosciusko-Morizet et qui aujourd’hui est Secrétaire d’Etat à l’écologie ; alors rappelons-nous à son souvenir pour obtenir l’assurance de l’arrêt immédiat des travaux et son engagement pour légiférer sur une loi relative à la réduction des risques pour la santé publique des installations et des appareils de téléphonie mobile. Nous voterons pour la délibération! (Voir intégralité)

Antenne-relais Parc Sasso-Marconi: la vigilance s’impose

Les élus du groupe de rassemblement de la gauche avaient déposé un vœu, à débattre lors de la séance du Conseil municipal du 15 septembre. A notre arrivée à cette séance nous avons trouvé une délibération demandant la suspension des travaux, l’étude d’une nouvelle localisation, la définition d’un périmètre de sécurité de 300 mètres : une délibération répondant aux attentes exprimées par les riverains du Parc Sasso Marconi à la réunion du 11 septembre
Bien évidemment, nous avons retiré notre vœu et permis un vote unanime de cette délibération; un premier pas a été franchi. Pour autant, l’action n’est pas à ranger au placard.
Penser que cette simple délibération règlera l’implantation de l’antenne-relais au parc Sasso Marconi, serait se bercer d’une grande illusion. Le 8 novembre 2007 autorisée par le vote du Conseil municipal du 28 juin 2007, la ville de Sassenage a donné en location à SFR, 27 m2, avec un bail de 12 ans reconductible par périodes successives de 5 ans, moyennant un loyer annuel de 7500€ HT. La ville fournit le raccordement aux réseaux d’énergie et de télécommunications ; SFR souscrit les abonnements.
D’ailleurs, la porte de sortie pour l’implantation dans le parc est déjà entr’ouverte. Dans son arrêté, Monsieur le Maire justifie l’arrêt provisoire des travaux en raison de l’opposition exprimée par les riverains, sauf que l’arrêté, article 2 Implantation, indique textuellement : « L’espace nécessaire à l’implantation attribué par la convention entre la ville de Sassenage et la société SFR du 8 novembre 2007 devra être maintenu dans son état actuel. »
Ainsi, il ne s’agit que d’une suspension, la vigilance s’impose donc ! Le Préfet représentant de l’Etat pourra « casser » une délibération qui n’a pas annulé la délibération du 28 juin 2007 et exiger le respect de la convention signée avec SFR. Une suspension pour gagner du temps et ainsi rejeter demain sur d’autres la reprise du chantier.
Copie intégrale de la bande sonore du Conseil municipal du 28 juin 2007, pour juger sereinement (durée 25,21mn)

Flagrant délit d’informations erronnées

Les riverains du Parc Sasso Marconi ont imposé une réunion en mairie, le 11 septembre. Monsieur le Maire avait invité à cette occasion, les représentants de la société SFR. Devant l’exigence forte des riverains, de ne pas monter l’antenne relais à proximité des habitations et des équipements publics recevant des enfants, Monsieur le Maire a affirmé qu’avant son arrivée en 2000, l’équipe précédente avait négocié l’implantation d’antennes-relais sur la mairie avec l’opérateur Orange.
Vérification faite, cette information rejetant sur les prédécesseurs ce que l’on a proposé soi-même est condamnable!
La délibération autorisant l’implantation des antennes relais sur la mairie a été prise le 10 décembre 2001, sous l’autorité de Monsieur Coigné (Voir). A cette époque, des articles et des ouvrages avaient été publiés sur les effets biologiques des radiations non-ionisantes, mais comme une très grande partie de l’opinion, devant les hésitations des scientifiques, les élus de gauche ont voté cette délibération proposée par M. Coigné, le 10 décembre 2001.
Entre 2001 et 2007, lors de l’autorisation donnée à SFR d’implanter une antenne relais dans le parc Sasso Marconi, personne ne pouvait dire:  » nous ne savions pas! » Roger Santini, docteur d’Etat ès sciences a publié un livre en 2004 qui a fait grand bruit intitulé « Votre GSM, votre santé: on vous ment ».
En 2005, le Criirem est créé, dès mai 2006, les arguments sont développés appelant à l’application du principe de précaution en matière de téléphonie mobile et sur l’urgence de diminuer les niveaux d’expositions imposés à la population.
L’association des Maires conclue une charte avec les opérateurs imposant l’information des riverains; donc le 28 juin 2007 16 élus ont obstinément refusé d’écouter les 13 élus qui ont demandé à ce que cette installation soit réalisée, au nom du principe de précaution, en respectant le critère des 300 mètres des zones habitables.
En séance publique du conseil municipal, lundi 15 septembre, les élus du groupe de rassemblement de la gauche proposeront un voeu demandant un changement de lieu d’implantation de l’antenne-relais. En fonction des engagements déclinés lors de la réunion publique, ce voeu devrait recevoir le vote unanime du conseil. Sur la base de ce vote, les travaux par décision du Maire seraient immédiatement stoppés et une autre proposition faite à l’opérateur de changement. Qui pourrait croire à l’obstination d’un vendeur de téléphonie entrant en conflit avec une collectivité et sa population.

Lien vers délibération du 28 juin 2007

Taxe Foncière 2008 pour la part locale, la hausse dépasse 6%

Dès le mois de décembre 2007, nous avions insisté sur la hausse de la part communale de la Taxe foncière 2008 qui frappe plus de 72% des foyers sassenageois.
Monsieur le Maire a prétendu qu’il n’y aurait pas de colonne supplémentaire dans les avis d’imposition aux taxes locales, souvenez-vous lors de la cérémonie des voeux 2008 de ses affirmation:. « Pour lui, la gauche montrait bien son incompétente et disait n’importe quoi »
Nous avions osé affirmer dans un tract de campagne que la hausse de la somme à payer par les contribuables (part commune et syndicat intercommunal (SIRD)) serait supérieure à 6%.
Avec l’arrivée de ces feuilles dans les foyers, les sassenageois peuvent juger sur pièce en comparant leurs avis par rapport à l’an dernier. Dès l’installation du Conseil municipal, nous avions demandé une répartition des taux moins pénalisante pour les familles, proposition rejetée par la droite en place. La meilleure des démarches des habitants serait d’adresser des protestations à ceux qui hier, ont menti !

Taxe foncière 2008

21ème fête des fromages et forum des associations

Premier week-end de septembre, les activités ont repris ! Dans notre commune, la reprise se marie avec une double manifestation: la fête des fromages, dont c’était la 21 ème édition et le forum des associations
Cette fête des fromages a été l’occasion de rappeler l’action d’Alain Chaplais, d’évoquer la prochaine fête de l’amitié et des communautés, avec là aussi un hommage à l’action de l’ancien maire de Sassenage, Conseiller général, trop tôt disparu qui se tiendra Dimanche 14 septembre à 11H45, au Parc Sasso Marconi.
Malgré l’alerte météo classée orange, de nombreux élus du groupe de rassemblement de la gauche et d’anciens colistiers ont tenu à assurer de leur présence cette manifestation, quelque peu gâchée par les trombes d’eau qui se sont abattues samedi dès 13H. Souhaitons que la clémence du temps du dimanche conduise les sassenageois et autres visiteurs à assurer le succès dominical de cette fête.
La pluie n’a pas pertubé le forum des associations au Gymnase des Pies; dès 14H, une affluence constante a marqué l’évènement. Souhaitons que les nombreuses inscriptions nouvelles aux différents clubs et associations se traduisent par davantage de participations des adhérents, des résultats culturels, sportifs, mycologiques grandissants.