Sassenage privée du site préhistorique de la Grande Rivoire

Dans notre ville, à la grande Rivoire nous avons un patrimoine exceptionnel. Combien de familles tentent de découvrir des parcelles d’histoire de l’évolution des hommes, visitent des sites archéologiques. Pourtant, sans aller bien loin, à notre porte se dresse un site découvert en 1986 par un pompier archéologue et dont les couches sont un millefeuille sédimentaire.
Du mésolithique à l’âge de fer, en passant par le néolitique, nous avons à la veille des journées du patrimoine 100 siècles d’histoire.
Ce chantier de fouilles démarré à l’époque de l’équipe de gauche d’Alain Chaplais, ne doit sa poursuite qu’aux subventions du Conseil général et du Ministère de la Culture. Lors de l’élection de M. Coigné en 2001, toutes les aides de la commune se sont interrompues.
Après une visite de la commission culturelle du Conseil général, les archéologues Pierre-Yves et Guy ont tenu à inviter, Yannick Belle, successeur d’Alain Chaplais au Conseil général
Yannick Belle, accompagné de Chantal Duranton, Michel Barrionuevo et André Prochasson ont accompli cette première visite, comme un signal fort au développement de la culture.
Des chasseurs cueilleurs à l’agriculteur éleveur, les fouilles nous montrent les évolutions, les influences venues du sud de la France ou de l’Italie.
C’est à partir d’une découverte de Sassenage qu’il est possible d’affirmer que les hommes ont su domestiquer l’ours!
Chaque année, de juillet à septembre, les chantiers de fouilles reprennent, une dizaine d’années sont encore nécessaires pour aller au bout du site. Ne gâchons pas ces années à venir, soyons exigeant vis à vis de la municipalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 666 253 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.