La dangerosité potentielle des antennes relais reconnue par la justice!

Le 18 septembre 2008, le tribunal de grande instance de Nanterre a condamné Bouygues Télécom à démonter une antenne relais de téléphonie mobile dans la ville de Tassin La Demi Lune (Rhône).
Cette décision du TGI de Nanterre a été motivée par « un risque potentiel sur la santé ». Par ailleurs, les riverains ont été indemnisés pour « exposition à risque sanitaire ».
Cette jurisprudence légitime le combat mené actuellement par les riverains du Parc Sasso Marconi où une antenne relais SFR pourrait être installée à proximité du groupe scolaire Vercors, de l’école de musique Alfred Gaillard et des habitations.
Malgré les risques pour la santé des riverains et des enfants en particulier, la municipalité avait autorisé l’installation de cette antenne relais sans juger nécessaire d’appliquer le principe de précaution !
D’ailleurs, malgré le vote d’une délibération stoppant les travaux, comme nous le disions le 16 septembre dernier, la vigilance s’impose !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 666 253 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.