Notre ami François Legrand nous a quittés

C’est avec tristesse que beaucoup de Sassenageois ont appris le décès de François Legrand au début du mois d’août.
François a été conseiller municipal de notre commune pendant 28 ans. Il avait débuté en 1965 sous le mandat de Roger Deschaux et avait ainsi assuré 5 mandats d’élus. Il avait décidé de se retirer en 1992 alors qu’il faisait partie de l’équipe d’Alain Chaplais alors dans l’opposition.
Il avait notamment œuvré avec beaucoup d’abnégation dans le domaine de l’action sociale, du scolaire et du sport. En effet il a siégé pendant 27 années au Bureau d’Aide Sociale de la commune et fût adjoint au Sport pendant 10 années. Il avait aussi été élu Président pendant 10 ans, vice-président pendant 10 ans et secrétaire pendant 10 ans à l’USS Football.
Il a aussi assuré son poste de  Délégué Départemental de l’Education Nationale pendant 30 années.
L’heure de la retraite étant venue, il a été plusieurs années conseiller du salarié pour accompagner les personnes licenciées lors de l’entretien préalable avec le patron lorsqu’il n’y avait pas de comité d’entreprise.
La médaille d’or de la ville lui avait été remise par Alain Chaplais en 1998 ce qui lui avait énormément fait plaisir.
Il était ce qu’on appelle « un vrai ch’ti ». En effet, il était né dans le Pas de Calais, près de Lens.
Sa mère ayant soignés des soldats grenoblois en 1916 à la bataille de Vimy, elle lui avait donné envie de connaître la région. Ce qu’il fit en 1942, lors d’une permission de marin à Toulon. Il rencontre alors Louis Reverdy et revient à Sassenage après avoir pris part au sabordage la flotte.
Il s’y installe et épouse une Sassenageoise. Il trouve alors un emploi à la Préfecture ce qui lui vaut le surnom de «Monsieur le Préfet » par ses amis. Il accède ensuite à un poste à la Direction Départementale de l’Action Sociale ce qui lui permet d’apporter son aide et ses conseils à bon nombre de Sassenageois.
Son mariage ensuite avec Françoise a donné à tous ceux qui les ont connus une image d’une entente sans faille et d’une connivence exemplaire.
Ces dernières années il a fréquenté très assidument le Club du Temps Libre où il aimait particulièrement jouer au scrabble.
Nous tenions à saluer très sincèrement ce militant de gauche de tous les instants et ce depuis son adolescence. Il aimait à dire qu’il lisait « le Populaire » quand il était très jeune.
Merci François au nom de notre groupe et de nombreux Sassenageois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 663 607 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.