DL 3-12-10- L’opposition municipale fait « son » bilan

Ci-dessous le texte intégral paru dans l’édition du Dauphiné Libéré du 3 décembre 2010:

C’est bientôt Noël, et le « Groupe de rassem­blement de gauche » (qui siège au conseil municipal, dans l’opposition) s’est offert son cadeau en avance : un « flinguage » en rè­gle de la politique menée par le maire, Christian Coigné, et sa majorité.

Les huit conseillers avaient organise une réunion publi­que salle Prévert, mercredi soir : ils se sont adressés à une salle modestement remplie, neige oblige Cela n’a toute­fois pas tempèré leur argu­mentaire, construit autour des différentes promesses électo­rales de Christian Coigné en mars 2008

« On n’a rien vu »

Point par point. Chantai Duranton, adversaire malheureu­se du maire à la dernière élection (elle a perdu par 54 voix d’écart), a évalué l’action mu­nicipale de cette première moitié de mandat

? Les transports : « On nous promettait des mesures efficaces pour éviter le passa­ge des véhicules en transit : la seule chose qui ait été essayée, c’est aux Côtes, avec une interdiction d’emprunter une route… Cette expérimentation est finie depuis deux mois, on attend toujours le bilan. Sinon, nous n’avons toujours pas de voie de contournement… Et pour la ligne de tram en 2010/2011, c’est mal parti ! »

? La vie scolaire : « C’est le domaine qui a été le plus mal­mené » selon l’opposition. Qui évoque pèle-mêle des chan­tiers pédagogiques aux abon­nes absents, tout comme le conseil municipal des enfants. « il faut des économies : ils ont donc décidé d’arrêter le soutien scolaire gratuit» a également souligné Michel Barrio­nuevo. « Des bus ont été sup­primés sur le temps scolaire, le spectacle de Noël n’aura pas lieu… », a rajouté Chantal Du­ranton.

? Le social : Chantai Du­ranton énumère « un chéquier de Noël pour les personnes en grandes difficultés, que l’on n’a jamais vu ; l’accompagne­ment des personnes âgées (avec gardes de nuit, visites à domicile) dont on n’a rien vu non plus. »

En matière sociale, l’opposition proposait des logements à loyers modérés. Or «la ville propose, elle, des accessions à la propriété. Alors que les gens en difficulté ne cherchent pas à acheter, ils cherchent une location, si possible peu onéreuse!» Concernant l’EHPAD (résidence pour personnes âgées), «nous proposions une gestion par le secteur mutualiste, pour éviter la recherche de profits. Or, Sassenage a choisi le privé».

? L’environnement : L’aide de 1500 € pour les particuliers construisant en HQE ? Jamais donnée ! » « Le pédibus ? Il existe, mais à l’ini­tiative des parents, pas de la Ville », fustigent les élus

? Emploi et commerce: la aussi,, Chantal Duranton est déçue. « Un fonds de soutien aux commerces devait être budgétisé : on n’a rien vu. »

? Culture et vie associati­ve : la fameuse salle des fêtes qui finalement ne sera pas créée, inspire l’opposition. « Il y a eu ce que j’appelle une véritable propagande autour de cette salle, on a mobilisé les associations… pour rien ! ». ré­sume Chantal Duranton.

Sur son programme, l’oppo­sition proposait « un festival jeunes créateurs, un fonds de DVD pour la médiathèque, des séances de cinéma au Théâtre en rond, ou encore une salle pour les jeunes, qui la demandent depuis des an­nées…»

Les sujets « chauds » de la piscine (ludique ou pas ?), du sport (avec le mini-bus devenu payant) ou des impôts locaux (et leur « hausse déguisée ») ont enfin été abordés, clôtu­rant une réunion à charge.. alors, faut-il le rappeler, que le mandat municipal dure enco­re 3 ans!

Isabelle Calendre

3 réflexions au sujet de « DL 3-12-10- L’opposition municipale fait « son » bilan »

  1. Je suis Mme Gibon Sylvia et non Mr Gibon Gérard.
    Suite à l’attitude de Mr Coigné, je vous fais part que je suis prête à vous apporter mon soutien dans votre action.
    Cordialement,
    Sylvia GIBON

  2. Mr Coigné,
    J’ai été sensible à l’accueil téléphonique du standard de la mairie : appel 10h30, demandant des renseignements sur la permanence d’un avocat dans la commune certains jours…..je dois rappeler dans 30 mn , l’interlocutrice ne pouvant accéder aux dossiers, pour la prise d’un RV – donc, j’en déduis, qu’après la pause café…cela sera possible. Tout cela dit sur un ton très léger, sans soucis du sassenageois qui téléphone. Bravo et Merci .
    Sylvia Gibon

  3. Suite à mes 2 messages, je tiens à vous faire part de ce que j’ai vécu récemment et qui m’amène à prendre position: je suis bénévole dans le cadre de « Lire et Faire Lire – Raconte moi une histoire » dans la commune ( école primaire des Pies, le lundi de 11h30 – 13h15 – repas pris avec les enfants de 11h30 à 12h15, bol d’air d’un quart d’heure, lecture jusqu’à 13h15) depuis la 3ème année. Mr le Maire et certains élus sont venus déjeuner à la cantine un lundi en ce début de trimestre. Une élue qu’elle me pardonne d’avoir oublié son nom) a eu la gentillesse de saluer une adulte déjeunant avec les enfants. M. le Maire ne m’a pas vue……(cela est faut puisque que nous connaissons depuis 20 ans et que nos regards se sont croisés lorsqu’il est rentré dans la cantine – ce que je lui ai dis par courriel). Si nous lisons le dernier journal municipal, M. Coigné dit avoir salué tout le monde…et apparemment, l’adulte à une table de petits pioupious devait vraiment être invisible…M. le Maire m’a adressé une lettre d’excuse me disant qu’il ne m’avait pas vue. Pour moi, ce ne sont que des mots « politiques ». Si je peux apporter mon aide afin que cette société puisse revenir à des
    relations humaines, OK je suis partante. Je ne suis qu’une simple citoyenne, n’ayant pas de prétentions de connaissances financières, n’ayant aucun but de reconnaissance personnelle mais simplement de faire avancer les choses sur un plan humanitaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 663 607 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.