Prêts toxiques : une situation qui aurait pu être évitée !

C’est une mise en avant dont Sassenage aurait pu se passer. Le magazine « Envoyé spécial » a en effet diffusé le 10 mai un reportage sur les emprunts toxiques contractés par le maire en 2007.
C’est donc sur France 2 que de nombreux Sassenageois, interloqués et désemparés, ont découvert la situation très difficile dans laquelle se trouve notre ville.
Depuis 2007, les élus successifs de l’opposition dénoncent sans relâche les prêts contractés cette année là (tracts, réunion publique, site internet, interventions en Conseil municipal avec demande de mise en ligne des enregistrements sonores).
Des prêts signés sans avis de la commission des finances et sans délibération, sur simple décision du maire…
Des prêts sans remboursement durant les 2 premières années sans doute pour donner un peu d’oxygène au budget communal juste avant les municipales.
Des prêts qui spéculent sur le taux de change entre les monnaies avec des taux d’intérêt pouvant être multipliés par 7.

Que faire à présent ? En tant qu’élus responsables, nous soutiendrons les initiatives qui pourront alléger la facture des Sassenageois. A ce titre, le 4 octobre 2011, nous avons proposé de saisir la justice contre la banque Dexia, ce qui a finalement été acté en novembre. Toutefois, nous regrettons vivement que les avertissements répétés de nos élus au moment des faits n’aient pas été pris en compte par le maire. Avec des conséquences majeures pour les Sassenageois jusqu’en 2042 !

Information de dernière minute:

Le maire organise une réunion d’information pour tenter de se justifier, le 11 juin à 20H, salle Henriette Gröll, acceptera t-il le débat ?

Ci-dessous dans la vidéo, les passages concernant Sassenage, les avis d’experts et à la fin la réaction de Michel Barrionuevo qui était au moment des faits, le représentant des élus de gauche au sein de la commission des finances.


Une réflexion au sujet de « Prêts toxiques : une situation qui aurait pu être évitée ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 664 717 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.