Pourquoi un recours, par Yannick Belle

Afin de garantir l’√©quit√© entre tous les candidats la loi encadre strictement la communication en p√©riode √©lectorale.
En effet, sans cette loi, les maires sortants seraient grandement favoris√©s par rapport aux autres candidats puisque les maires en place disposent de l’administration communale et de la communication municipale.
Il est donc strictement interdit aux maires sortants de profiter de cet avantage.
Pour prendre¬†en exemple quelques cas d’√©cole,¬†il est strictement interdit √† un √©lu sortant d’utiliser le personnel communal pour faire sa campagne ou de mettre en¬†avant son bilan de mandat¬†lors de manifestations¬†ou dans la presse communale.
Or, nous¬†estimons qu’en l’occurrence M.Coign√© a clairement enfreint cette loi. Il appartient √† pr√©sent √† la justice d’√©tudier les faits et les √©ventuelles infractions que pour notre part nous jugeons nombreuses.
En outre, M.Coigné a diffusé un tract que nous estimons véritablement diffamatoire quelques jours avant le 2ème tour.
Tous ces √©l√©ments ont pu alt√©rer la sinc√©rit√© du scrutin dans un contexte o√Ļ l’√©cart entre les deux listes¬†est de 54 voix.
Enfin, il est important d’indiquer que m√™me en cas de victoire de notre liste, nous aurions saisi la justice sur ces m√™mes faits. Il en va de l’√©quit√© entre tous les candidats et plus g√©n√©ralement du respect de la loi. Non, tout n’est pas permis.