Office de tourisme: une gestion qui interroge

chateau (2)Lors du dernier Conseil municipal, la majorit√© √† vot√© une subvention de 130 000 euros √† l’EPIC Office de tourisme (Etablisssement Public Industriel et Commercial) avant la dissolution de cette structure publique qui g√©rait pour la commune les Cuves et l’activit√© commerciale du ch√Ęteau. Cette subvention communale permettra notamment d’indemniser les personnels licenci√©s pour raison √©conomique, c‚Äôest la moindre des choses. Mais ces 130 000 euros serviront √©galement √† indemniser, dans le cadre d’accords entre les 2 parties, des agents r√©int√©gr√©s en mairie.

En effet, pour mener √† bien l’ensemble des t√Ęches confi√©es par les √©lus, ces agents ont √©t√© oblig√©s de r√©aliser des centaines d’heures suppl√©mentaires en soir√©e ou en week-end. Mais c’est seulement au moment de la dissolution de l’EPIC que les √©lus auraient d√©couvert cette situation. Face √† nos questions sur ce dysfonctionnement, la seule r√©ponse apport√©e est que ces heures suppl√©mentaires ont √©t√© r√©alis√©es √† l’initiative des salari√©s eux-m√™mes¬†! De ce fait, l’EPIC refuse de reconna√ģtre ces heures suppl√©mentaires tout en acceptant d’indemniser ces agents.

S’il est normal que ces salari√©s soient indemnis√©s √©tant donn√© leur temps de travail suppl√©mentaire, cette situation interroge sur le contr√īle du fonctionnement de l’office du tourisme et l’utilisation de nos imp√īts locaux.