Office de tourisme: une gestion qui interroge

chateau (2)Lors du dernier Conseil municipal, la majorité à voté une subvention de 130 000 euros à l’EPIC Office de tourisme (Etablisssement Public Industriel et Commercial) avant la dissolution de cette structure publique qui gérait pour la commune les Cuves et l’activité commerciale du château. Cette subvention communale permettra notamment d’indemniser les personnels licenciés pour raison économique, c’est la moindre des choses. Mais ces 130 000 euros serviront également à indemniser, dans le cadre d’accords entre les 2 parties, des agents réintégrés en mairie.

En effet, pour mener à bien l’ensemble des tâches confiées par les élus, ces agents ont été obligés de réaliser des centaines d’heures supplémentaires en soirée ou en week-end. Mais c’est seulement au moment de la dissolution de l’EPIC que les élus auraient découvert cette situation. Face à nos questions sur ce dysfonctionnement, la seule réponse apportée est que ces heures supplémentaires ont été réalisées à l’initiative des salariés eux-mêmes ! De ce fait, l’EPIC refuse de reconnaître ces heures supplémentaires tout en acceptant d’indemniser ces agents.

S’il est normal que ces salariés soient indemnisés étant donné leur temps de travail supplémentaire, cette situation interroge sur le contrôle du fonctionnement de l’office du tourisme et l’utilisation de nos impôts locaux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 666 253 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.