Reconfinement, les ventes-dédicaces annulées, commandez en ligne !

La crise sanitaire a conduit à l’annulation de la plupart des initiatives permettant aux auteurs de faire connaitre leurs créations.

Avec le reconfinement, les librairies sont fermées et les seules ventes qui peuvent se faire sont celles en ligne.

Parmi les auteurs·es, ceux qui ne sont pas dans les réseaux des grandes maisons d’édition ou bien de vente en ligne, comme Amazon ou la FNAC, sont les plus pénalisés.

Michel Barrionuevo faisait partie avec Bernard Vasseur des deux auteurs du salon du livre organisé par les sections de Vienne, Roussillon et Beaurepaire du Parti communiste français, qui devait se tenir à la salle des fêtes de Vienne les 7 et 8 novembre 2020 dans le cadre du centenaire d’avenir du PCF. Cette manifestation est annulée !

Il était prévu que l’exposition qui devait constituer la toile de fond de ce salon soit visible dans les locaux de la fédération de l’Isère du PCF, le nouveau confinement contraint à reporter cet évènement.

Sur Sassenage, une vente dédicace devait avoir lieu le samedi 28 novembre de 10H à 12H à la médiathèque l’Ellipse, qu’en sera-t-il, dès lors ou ce reconfinement va jusqu’au 1er décembre, le gouvernement a acté la fermeture des ERP de type S : bibliothèques, centres de documentation, médiathèques ?

Il reste disponible pour une nouvelle date !

Revenons au livre : « Sous la falaise le ciel est rouge »

Son auteur, Michel Barrionuevo vous entraine dans son enfance de fils d’un demi-ouvrier et d’une mère analphabète, et qui aurait aimé étudier.

Cette chance, il ne l’a pas eue, il n’a qu’onze et demi lorsqu’il sera plongé dans le monde du travail.

À treize ans, il a déjà exercé les métiers de garçon de chiotte, garçon boucher, serveur dans un bar.

Ses cris, ses révoltes, il les fait vivre en écrivant des poèmes.

Enfin, le retour à l’école pour quelques mois, il obtint son Certificat d’études primaires, et la vie professionnelle reprend, en salaison, vendeur de vêtements, en apprentissage de boulanger-pâtissier, et un CAP de menuisier.

Les conflits avec son beau-père vont lui permettre de faire une expérience religieuse chez les franciscains, ce sera pour lui l’éveil à la culture.

Son service militaire de 6 mois à Madagascar, sera l’occasion de nouvelles aventures.

Sa plus grande école sera l’action militante syndicale à la CGT depuis 1971, puis politique au Parti communiste français depuis 1974. L’école de la vie en fera un autodidacte.

Lorsqu’il crée une famille, il ne reproduit pas son passé, il innove.

L’école de la vie, c’est partir du réel tel qu’il est et non pas selon des formules apprises.

De 1977 à 2020, il effectue 173 trimestres d’élu communiste à Sassenage (Isère). 23 trimestres où il sera au sein du Conseil Municipal avec à la tête deux Maires socialistes (Roger Deschaux et Alain Chaplais), et 150 trimestres de Conseiller municipal d’opposition, avec deux Maires (Dominique Valeille et Christian Coigné).

En permanence, son action est guidée par la nécessité d’être utile, d’être une force de propositions et d’actions. Pour lui le communisme se construit au jour le jour et il veut y apporter sa pierre.

Dans ce livre, les différents chapitres s’égrainent au fil des ans de façon très précise, méticuleuse, un peu comme un historien. Lorsqu’il n’a pu dater très exactement, un fait, il y revient avec un retour sur la décennie.

Tour à tour, le lecteur découvre la transmission des souvenirs, en même temps que le contexte, la vie sentimentale, l’homme public, l’animateur de sites internet et de blogs politiques ou ludiques comme celui de la Société mycologique de Sassenage.

Pour se procurer le livre, il existe deux possibilités :

–      La première auprès de l’auteur, en utilisant le formulaire en ligne du site Sassenage.net, avec y compris possibilité de demander une dédicace pour 26€, tout compris.

–      La seconde sur le site Thebook édition, au prix de 26€ + frais expédition et préparation 8,95€, soit un total de 34,95€.

Sous la falaise le ciel est rouge : témoignages et réactions

Françoise D. : Félicitations Michel, moi qui n’aime pas particulièrement lire, je me régale avec ton chef-d’œuvre, j’adore ! Bravo pour tes poèmes, il faut avoir l’idée et surtout comme tu dis si bien, faire danser les mots.

Jocelyne T. : Je dévore ton livre. Moi, qui n’avais pas lu de livre depuis un an (santé). Je me sens concernée par la partie Fontainoise Sassenageoise. Que de personnes que j’ai bien connues! Rémy B.était un ami, mon mari a travaillé à Cometra, avec lui.
Suite de ma lecture. Je connaissais bien M. Noël C. ainsi que sa maman. Jérôme a été mon ancien élève. J’ai eu de ses nouvelles, par son papa, quand Rachel a commencé sa formation d’ATSEM, qui ne correspondait pas à ses études. Félicitations

Valène P. : Bonjour, je suis au chapitre « premières vacances »…bouleversant….cette enfance à la fois difficile de part la dureté de la figure paternelle…un certain inconfort et la dureté du monde du travail. Et pourtant un rien amusée cette jeunesse…quelques cailloux et cartons et hop. Quand on voie la jeunesse actuelle et ses caprices. Je suis en pleine lecture…les pages avancent comme la vie de ce jeune garçon a avancé….on apprend tellement de cette époque…de cette jeunesse qui à mon sens malgré les difficultés et le manque de confort avait tout pour devenir de vrais hommes avec une vrai morale. Bien plus dure maintenant d’élever nos enfants car la société est bien différente. On s’ennuie pas en lisant ce livre, on vit ces moments avec ce jeune garçon.

Philippe R. : Mes parents ont bien reçu le livre dédicacé. Ils te remercient. Ma maman est vraiment contente de ce joli cadeau. Surpris et ravi que tu cites l’histoire de l’escalier chez eux dans ton livre. Merci encore et j’espère que ce livre rencontrera un franc succès !

Céline J. : Au bout de quelques pages seulement mes larmes ont déjà coulé. Prendre conscience de la vie dure qu’ils ont eu, ma mère mes oncles et tantes, et comprendre à 32 ans certaines réactions de ma mère. Comprendre pourquoi elle s’est tant battu pour qu’on ne manque de rien. Vraiment, je voulais te remercie pour ce livre qui m’apprend beaucoup sur notre famille. J’avoue être avide d’en savoir encore plus sur des détails. Mais c’est trop chouette alors merci.
Ce livre me dit qu’on a beau chacun écrire son histoire, finalement elle découle un peu de l’histoire familiale. Tu as été au domaine Chevalier, là où Mallory a fait son apprentissage.
Tu étais investi auprès des personnes handicapées à l’hospice, j’y ai travaillé des années et dans ce même service.
Tu as été dans les lignes téléphoniques comme Yannick aujourd’hui. Tu as habité à Feillens et maman sans le savoir nous a emmenés habiter là-bas….
Pour moi dans la vie il n y a pas de hasard, mais je ne pensais pas que nos histoires de vies pouvaient être aussi liées. C’est fou !!!
Franchement bravo c’est très chouette. Hier j’ai du m’obliger à aller me coucher tellement je n arrivais plus à décrocher du livre.

Evelyne O.B.: Bravo Michel pour ce livre que je continue à lire !! Je connaissais ton côté engagé politique et je découvre un homme amoureux et tendre.

Jean-François B. : Je lis ton super livre avec passion car je retrouve beaucoup de point commun entre nos deux cheminements.

Anne-Marie G. : Livre offert gracieusement par ma camarade et amie Josiane A, pour mon anniversaire. Je m’y suis engouffrée ! Ta vie : un grand souffle renversant d’énergie, de créativité …. depuis ta naissance! Merci de nous le communiquer.

Françoise P. : Je viens de terminer la lecture de ton livre où tu exprimes la véritable Éthique de ton être. Je rejoins Albert Camus dans l’Étranger « nous ne naissons pas forts, faibles ou volontaires, nous devenons forts, nous devenons; lucides ». Ton cheminement personnel parfois caillouteux s’est poursuivi pas à pas grâce à ton élan vital, pour découvrir avec patience et humilité un savoir-faire, un savoir-être.
Ton engagement humain et politique montre ton courage et ta combativité. Tes multiples analyses politiques précises sont lucides et précieuses. La mémoire est-elle un réservoir de bonheur ? Oui, je pense qu’elle participe à la conquête de soi et à la liberté.
Partager le bonheur de chaque instant avec ceux que nous aimons est primordial. Certains passages poétiques de ton ouvrage m’ont émue. Montaigne aimait dire « c’est chose tendre que la vie et aisée à troubler. »

Michel D. : Quelle étrange sensation de tenir ce livre entre mes mains ! De la curiosité – Oui – mêlée avec une certaine émotion, car la vie que tu nous racontes a croisé la mienne et après un survol de quelques pages, un flot de souvenirs rejaillit, quelle richesse !

Martine B. Suite à une conversation téléphonique écrit: Sandra a commencé la relecture des écrits de son père, pour des corrections à apporter. Ce ne sont pour l’instant que les premières pages du livre, mais ce début l’a retournée. Elle connaissait ce que ce papa révélait de son enfance, mais lorsque l’on parle de soi, le récit se focalise sur un moment précis de sa vie, à un moment donné. On fractionne, on choisit selon l’instant présent. À ses enfants, on raconte les jeux d’enfants, les choses plutôt gaies. Plus tard, les décès. Ici les lignes allongées racontent la chronologie de l’histoire familiale, la mise de bout en bout de sa vie. Sandra reste émue. Les mots, les phrases, lui apparaissent claquants, forts. Elle reste saisie par les détails précis de cette dure enfance. Elle dit mieux comprendre certaines réactions de son père. En discutant avec Michel au téléphone, des émotions qu’elle ressent, je vois que Michel a les yeux mouillés, les larmes ne coulent pas, mais l’avis de sa fille le trouble.

Josy et Claude B. Qui aurait imaginé que tu étais, Michel, au PÉROU, en train d’écrire ta biographie  ? En tous cas pas nous deux. Ta modestie nous a bluffés  !  !  !

Merci de nous avoir fait partager (agréablement) tes joies, tes peines, tes sentiments, et surtout de comprendre ton courage, ta ténacité dans tes multiples situations. Il fallait « avoir les pieds bien sur terre » pour rester pratiquement toujours dans l’opposition, subir les exactions de la Mairie de Sassenage tout en apportant, malgré tout, des pierres à l’édifice quoique en pense le Maire et ses Conseillers. Félicitations aussi pour ta mémoire de toutes ces années bien décrites, chiffres à l’appui.

Ton livre est aussi gros que ton cœur :  Bravo Michel  !

Commander le livre en utilisant le formulaire ci-dessous


    Je Commande le Livre SOUS LA FALAISE LE CIEL EST ROUGE au prix de 26€ pour la France.
    Chèque à libeller à Michel Barrionuevo et à adresser 17 Avenue de Romans 38360 Sassenage pour confirmer cette réservation

    Demande de dédicace (uniquement si la case OUI est cochée) OUINON

    POUR COMMANDER, CLIQUEZ SUR LE BOUTON CI-DESSOUS

    Réédition du livre : Sous la falaise le ciel est rouge

    Le livre autobiographique de 680 pages écrit par Michel Barrionuevo qui aborde son enfance en Algérie jusqu’en 1962, la période métropolitaine, d’abord en Creuse jusqu’en 1963 puis dans la Saône et Loire jusqu’en 1969, vient d’être réimprimé.

    Cette histoire se poursuit avec son service militaire à Madagascar en 1970, la quille !

    L’Isère sera la destination de son noviciat franciscain à Saint Martin le Vinoux en février 1971. Il fait le choix d’adhérer à la CGT et de militer syndicalement.

    En mai 1974, il adhère au PCF et se lance dans l’action militante.

    En mars 1977, il est élu Conseiller municipal de Sassenage, il accomplira 173 trimestres de mandat municipal dont seulement 23 trimestres en qualité d’adjoint au Maire, les 150 trimestres supplémentaires, il sera un bénévole élu.

    L’histoire décrite dans le livre est ponctuée d’une partie de ses poèmes resitués dans le contexte de cette vie.

    Après le bel article de Chrys Dias publié dans la rubrique Sassenage du Dauphiné Libéré du 14 juillet 2020, pour promouvoir le livre, des annonceurs ont accepté gratuitement à ma demande de relayer l’information, je les remercie !

    1. Paru-Vendu et Top Annonces
    2. Locanto
    3. 1000 annonces
    4. Ma vente
    5. Full-annonces
    6. Marché
    7. Annonces.com
    8. Publizi
    9. Les particuliers
    10. Le bon coin
    11. Zone Annonces
    12. Kicherchekoi

    Pour commander, utiliser le formulaire suivant :


      Je Commande le Livre SOUS LA FALAISE LE CIEL EST ROUGE au prix de 26€ pour la France.
      Chèque à libeller à Michel Barrionuevo et à adresser 17 Avenue de Romans 38360 Sassenage pour confirmer cette réservation

      Demande de dédicace (uniquement si la case OUI est cochée) OUINON

      POUR COMMANDER, CLIQUEZ SUR LE BOUTON CI-DESSOUS